Scolytes

Quelle est la durée de vie d’un scolyte ?

Un scolyte vit moins d’un an mais se reproduit. En hiver le scolyte reste dans le sol, s’envole lorsque les températures atteignent 18-20°C, pique l’arbre pour pondre et meurt. C’est la génération suivante qui va aller piquer d’autres arbres.

Quelle distance peut parcourir un scolyte ?

Un certain nombre de scolytes restent à proximité immédiate de leurs foyers d’infestation, tandis que les autres s’envolent plus loin à une distance de quelques centaines de mètres pour former de nouveaux foyers. Certains scolytes peuvent se laisser porter par le vent sur quelques kilomètres mais l’effet de dispersion est alors très élevé. Il est considéré que les bois stockés à au moins 5 km de massifs forestiers sont à l’abri des attaques de l’insecte.

Quels sont les ennemis des scolytes ?

Les scolytes ont de très nombreux ennemis :

  • des prédateurs : des oiseaux comme les pics (le pic tridactyle particulièrement), des insectes de l’ordre des coléoptères (comme le clairon des fourmis et bien d’autres espèces), des hyménoptères (comme les fourmis) ou des diptères (comme la mouche Lonchae),
  • des parasitoïdes : principalement des insectes de l’ordre des hyménoptères (comme des guêpes des familles des bracidiens et des chalcidiens qui pondent leurs œufs dans les larves des scolytes),
  • des vecteurs de maladies (comme les nématodes, protozoaires, champignons, bactéries).

A quelle hauteur peut-on voir les trous formés par les scolytes sur les arbres ?

Les trous sont observables entre 3 et 5 mètres de hauteur.

Est-ce que les larves continuent de se développer dans un arbre qui a été abattu ?

Oui, les larves continuent leur développement tant qu’elles sont protégées par l’écorce. C’est pour cette raison que la meilleure solution face aux attaques de scolytes est de sortir les arbres de la forêt une fois qu’ils ont été abattus et de les écorcer.

Quand replanter et que replanter après des peuplements scolytés d’épicéa ?

 Avant de réaliser une plantation de résineux suite à une coupe dans un peuplement d’épicéas, il est recommandé d’attendre au minimum 2 ans. Cela permet de protéger les jeunes plants d’un charançon (l’hylobe) qui se nourrit des résineux replantés après une coupe d’épicéas. Pour les plantations de feuillus, il n’y a pas de risque d’hylobe, mais il est également recommandé d’attendre 2 ans minimum pour bénéficier du recru ligneux et semi-ligneux qui permettra d’éduquer et de protéger les plants.
Pour les forêts présentes sur le plateau lorrain, la valeur sûre est le chêne sessile. Cependant il est important de garder des mélanges d’essences. De plus, des tests en gestion sont réalisés aujourd’hui pour tester de nouvelles essences.

Est-ce qu’il faut tout brûler comme le faisaient les anciens ?

Ce n’est pas intéressant de brûler les arbres secs car les scolytes ne sont plus à l’intérieur. Ce qu’il faut faire c’est repérer les arbres verts qui sont en train de se faire attaquer (repérer les trous formés par les scolytes), les couper et les sortir de la forêt. Si le travail est fait avec une abatteuse les arbres sont écorcés et les scolytes qui sont dans le bois sont tués.

Que faire avec les rémanents de l’épicéa ?

Le typographe se développe sur les troncs et les branches d’une vingtaine de cm de diamètre minimum, cela ne pose donc pas de problème sur ce plan de laisser les rémanents d’épicéa  de 7 cm de diamètre ou moins en forêt. En revanche le calcographe, une autre espèce de coléoptère s’attaque aux plus petits bois, mais il est moins virulent. Il est souligné que les rémanents habituellement abandonnés lors des exploitations de coupes ne constituent pas en eux-mêmes un risque de développement des populations de scolytes sachant que ces deux espèces sont toujours présentes à l’état endémique dans les forêts du massif vosgien.

Est-ce qu’en situation de crise les exploitants disposent d’un délai d’exploitation ?

Des prorogations gratuites de délais de 6 mois pour exploiter les coupes de bois « frais » qu’ils ont achetées sur pied ont été consenties aux scieurs en contrepartie de l’achat de bois scolytés. Cette  mesure était valable jusqu’au 31 décembre 2018. Il a été rappelé que dans l’Agence Territoriale Vosges Montagne les coupes vendues sur pied en bloc sont vendues :

  • soit avec un délai normal de 12 mois, prorogeable 6 mois, puis une mise en demeure de 2 mois (facturée 2% du prix HT de la vente),
  • soit avec un délai strict de 12 mois, non prorogeable, immédiatement suivi d’une mise en demeure de 2 mois (facturée 2% du prix HT de la vente).
TOP